Spiritualité Chrétienne

Spiritualité Chrétienne

La Santissima Bambina

 La Santissima Bambina


Dans la Chapelle des Soeurs de la Charité, 13 via Santa Sofia, à Mila, en Italie, est vénérée une statue miraculeuse en cire de Marie-enfant, âgée d'environ sept mois, cette statue est appelée Maria Santissima Babina, c'est-à dire, Marie la Sainte Bambine, en voici très brièvement l'origine.Tout commence aux alentours de l'année 1730, Soeur Isabelle-Claire Fornari, religieuse Franciscaine de Todi, avait modelè cette effigie en cire. En premier temps, elle fut donnée à l'Evêque de Côme, puis, après de nombreux transferts, elle fut finalement accueillie, en 1876, par les Soeurs de la Charité de Milan. Vieille de plus d'un siècle et demi, décolorée, jaunie et abîmée, la statue fut angée dans une commode et n'était exposée seulement chaque année que le 8 septembre, pour la Fête de la Nativité de Marie; ce ci dura jusqu'en 1884.


Le 9 septembre de cette année-là, la Supérieure des Soeurs de la Charité prit la statue dans ses bras et la porta aux Soeurs afin que chacune d'entre elles l'embrassent. Une novice, Giuila Macario di Lodève, malade, contrainte à une immobilité absolue, à la suite de graves contusions à la tête et aux genoux et qui était menacée de lésions cérébrales et de paralysie complète, prit la statue de la main gauche, la droite étant déjà paralysée, et fut guérie subitement et totalement. Le 5 janvier suivant, nouveau miracle: une Soeur Crocifissa, qui se trouvait à l'article de la mort, guérit à la suite d'une neuvaine à la Santissima Bambina.


Le 16 janvier 1885, un miracle éclatant et extraordinaire concernant la statue elle-même allait avoir lieu: elle se transforma toute seule: de jaunie et décolorée, elle prit soudainement une teinte légèrement rosée et devint semblable à une statue comme neuve. Elle est encore ainsi actuellement. Ce fait extraordinaire et de nouvelles guérisons et grâces miraculeuses contribuèrent à accroîtr la dévotion à la Santissima Bambina. Le 8 décembre 1888, la statue fut transférée dans la nouvelle chapelle attenante au Couvent, contruite en son honneur. Le serviteur de Dieu Léon XIII avait concédé 300 jours d'indulgences aux Soeurs de l'Institut des Soeurs de la Charité qui avaient récité une neuvaine de prières en l'honneur de Marie Santissima Bambina.


Suite à la dévotion de la Bambina au Carmel de Laval, Mgr Prosper Rachon , Camérier de SS Léon XIII et encouragé par ce dernier d'introduire cette dévotion en France. Ainsi la la commune de Saint-Jean-lès-Longuyon (Lorraine), paroisse de Mgr Rachon à été l'une des premières en France à introduire le culte de la Santa Bambina ; solennellement couronnée le 31 décembre 1900, entre les XIXe et XXe siècles. On trouve actuellement des reproductions de la Santissima Bambina de Milan dans plusieurs sanctuaires, comme par exemple en l'antique Basilique Sainte Anne de Jérusalem, au Carmel de Laval, en l'église Paroissiale de Pontmain, au santuaire Notre Dame de Laghet, près de Nice, en la Basilique de Sainte Anne d'Aurays; il existe aussi, à Maurens dans le diocèse de Périgueux, une chapelle où l'on l'honore sous le vocable de Notre Dame de Laveyssière. Entre 1911 et 1912, une reproduction de la Santissima Bambina pleura miraculeusement à Bordeaux chez Madame Marie Mesmin, statue qui a disparu à ce jour.


Bibliographie: « La Vierge en pleurs de Bordeaux », de G.Lameire, aux Ed. Résiac


Galerie de photos de Maria Santissima Bambina,

cliquer sur le lien suivant:

http://imagessaintes.canalblog.com/archives/2007/11/15/6896096.html


Dernière mise à jour de la page: le 22 janvier 2009

 



18/10/2007 0 Poster un commentaire

Liens

Voir les articles de la catégorie Marie
Imprimer cet article