Spiritualité Chrétienne

Spiritualité Chrétienne

Saint Antoine de Padoue

 Saint Antoine de Padoue

Le Saint de tout le monde

1195-1231

Fête le 13 juin


Saint Antoine est né à Lisbonne en 1195 de la grande famille de Godefroy de Bouillon, premier roi de Jérusalem, dont une branche vivait au Portugal. A l'âge de 15 ans, Il entra dans l'Odre des Chanoines Réguliers de Saint Augustin. Un jour qu'il était retenu à l'infirmerie du Couvent par les devoirs de sa charge, il eut, au moment de l'élévation de la messe, un ardent désir de voir le Sauveur, et il se mit à genoux ; ô merveilles ! Les murs de l'Eglise s'entr'ouvrent et lui laissent voir l'autel, où il adore, ravi en extase, la Sainte Victime . – Cependant Antoine était appelé par Dieu à devenir disciple du Poverello, Saint François d'Assise ; il sentit le premier appel à la vue de sinq religieux franscicains s'embarquant pour les missions au Maroc. L'appel fut définitif , quand les saintes reliques de ces cinq religieux , devenus martyrs de la Foi furent apportées providentiellement au monasrtère où il vivait. Antoine se senti dès lors, irrésistiblement entraîné vers un Ordre où il pourrait donner son sang pour Jésus-Christ. Il arriva en Italie un peu avant la mort de Saint François, qui l'a probablement rencontré lors du chapître des Nattes. Placé à la cuisine d'un couvent , il fut un jour appelé par son supérieur, pour prêcher sans aucune préparation , car il y avait une ordination , l'on manquait de prédicateur, et l'on nomma sans aucune conviction ce frère timide et discret pour remplir cette tâche. Il commenjca le plus simplement possible, mais bientôt , il s'éleva à une telle hauteur de doctrine, qu'il bouleversa toute l'assemblée. L'Esprit Saint qui transforma les apôtres, avait rempli toute la personne de l'humble Antoine. Ce fut dès lors , le début d'une intense vie de prédications, il évangélisera villes et campagnes, enseignera dans les universités de Montpellier, de Toulouse, de Bologne et de Padoue. Par ses prédications accompagnées de miracles et de prodiges extrardinaires, il a obtenu le nom de Marteau des hérétiques. Parmi les innobrables miracles de ce puissant thaumaturge, remarquons ceux qui suivent : Son père avait injustement été condamné à mort, à Lisbonne pour un meurtre qu'il n'avait pas commis. L'Esprit de Dieu transporta Antoine en son pays natal ; il alla tirer lemort de sa tombe et lui fit proclamer l'innocence de l'accusé. A la même heure, Antoine , de retour à Padoue, se rendait à l'Ofiice où la cloche appelait les religieux. ( cela nous rappelle Saint Padre Pio , Capucin de Pietrelcina, qui apparaissait à New York , alors qu'il confessait dans son couvent de San Giovanni Rotondo en Italie, l'on appelle ce don don de bilocation ) . Une autre fois prêchant à Rimini , il se mit sur un banc de sable, et se mit à prêcher aux poissons qui arrivèrent en foule pour l'écouter, pour donner une leçon aux hérétiques qui se bouchaient les oreilles ; les poissons ne partirent qu'après s'être inclinés sous sa bénédiction. ( comment , là aussi, ne pas penser a Saint François, prêchant l'Evangile aux petits oiseaux…). L'on prie Saint Antoine avec succès pour retrouver les objets disparus, pour les examens et aussi pour la protection des couples.


( « La Vie des Saints » , de l'Abbé L. Juaud, aux éditions Mame, 1950, page 262-263 )


Lettre de Saint François d'Assise à Saint Antoine de Padoue


Au Frère Antoine, mon évêque, Frère François, salut.

Il me plaît que tu enseignes aux frères la saint(e théologie, à condition qu'en te livrant à cette étude , tu n'éteignes pas en toi, l'esprit de prière et de dévotion , ainsi qu'il est marqué dans la règle.


( Les écrits de Saint François et de Sainte Claire, aux Editions Franciscaines , page 98 )



Pourquoi représente-t-on Saint Antoine de Padoue portant l'Enfant Jésus dans les bras ?


« Au début de ses prédications à Padoue, Saint Antoine logeait chez un dénommé Tison, d'une ancienne famille seigneuriale. « Tison, qui s'était pris d'une grande vénération pour lui, était très attentif à tout ce que disait et faisait le saint ; souvent , lorsqu'il était en oraison, il l'observait du dehors par les fentes de la porte. Un jour, il vit sortir de cette chambre des rayons de lumières extraordinaire, intrigué il regarda par la serrure et il aperçut le saint qui tenait dans ses bras un délicieux enfant et lui faisait les plus douces caresses. Les traits délicats du petit enfant respiraient d'une majesté incomparable et Saint Antoine, ravi en extase, le contemplait et l'adorait. C'était évidemment Jésus lui-même qui, sous cette figure d'enfant, s'était rendu visible à son serviteur et lui donnait les prémices des jopies célestes. Du corps de cet enafnt jaillissait une lumière qui, d'abord, avait frappé Tison ; toute vive qu'elle était, les yeux n'en étaient pas aveuglés ; elle répandait dans le cœur une abondance de consolation ; il le sentait, il était lui-même comme en extase lorsque l'enfant disparut.


« Saint Antoine de Padoue, le Saint de tout le monde », aux Ed. Bénédictine, collection prières et textes, page 6


Saint Antoine de padoue, celui qui retrouve les choses perdues


C'est la conséquence d'une anecdote de sa vie : Un jour, Antoine ne retrouve plus le psautier qu'il utilise pour la prière et pour ses cours. Saint Antoine prie pour le retrouver… Celui qui le lui a volé s'enfuit à toutes jambes, et il rencontre sur sa route … Satan qui lui ordonne de lui rendre le psautier !


« Feu et Lumière » , N° 240 , juin 2005 « l'Indémodable Saint Antoine de Padoue »


Saint Antoine de Padoue à Brive la Gaillarde


« De temps en temps, Antoine se retire dans une grotte proche de Brive, dans le jeûne et la prière. « Or, il advint que Satan, exaspéré par la série ininterrompue de ses défaites, vint sous une apparence humaine en demander raison à son vainquer. Ce n'était pas pour discuter théologie, mais pour en finir avec le brillant théologien . Déjà sa main furieuse s'était abattue sur l'athlète de Jésus Christ, lorsque d'Antoine s'échappa l'invocation favorite : « O Glorieuse souveraine, élevée par dessus les astres, Celui qui vous a créée à voulu, petit enfant, se nourrir de votre lait sacré. Ce qui fut ravi par le péché d'Eve , vous le restituez par votre fruit divin et, pour que ceux qui pleurent entrent au ciel, vous leur en ouvrez les portes . C'est vous qui êtes l'entrés de ce palais du Roi, et la porte éclatante du séjour de la Lumière ; la vie est donnée par la Vierge. Applaudissez ô nations rachetées ! Gloire à vous , Jésus qui êtes né de la Vierge, et gloire au Père et au Saint Esprit dans les siècles éternels… » Et de la grotte voisine jaillit une éticellante et aveuglante lumière. Aux parois du rocher étincelaient des étoiles ; autour d'une forme de femme marchant sur une nuée, un soleil dessinait une auréole glorieuse. La Vierge souriait à son serviteur, tandis que l'Enfant Dieu lançait la foudre de ses regards sur le révolté de l'Enfer. L'ange des ténèbres s'enfuit laissant Antoine en extase devant ses divins libérateurs. « Fugites partes aversae », se plaisait-il à répéter depuis ; le Lion de Juda est vainqueur, fuyez puissance ennemies ! « Ces paroles devinrent pour lui une devise. Bien des annéesprès le miracle de Brive, sa main déjà glorifiée par le suffrage de l'Eglise, plaça comme un « talisman » souverain la formule mystérieuse sur la poirtine d'un désespéré. Reconnu depuis lors dans la catholicité sous le nom désormais célèbre de « Bref de Saint Antoine », la prière devint célèbre et, de nos jours, elle a repris toute sa saveur. »



« Saint Antoine de Padoue, le Saint de tout le monde », Ed. Bénédictines, page 43



Le pèlerinage des Grottes de Saint Antoine à Brive la Gaillarde


Nommé en 1126 Custode du Limousin, Saint Antoine fonde le couvent de Brive dont il sera le premier supérieur (ce couvent aujourd'hui disparu se trouve à l'emplacement de l'actuel bureau de poste de Brive) . Il y reçoit et forme de nouvelles vocations franciscaines et, certainement, il assuma aussi des préications. Dans une grotte éloignée de la ville, Antoine s'y fait une cellule dans laquelle il se retire pour se livrer à la prière, à la pénitence et à toutes sortes d'austérités. Près d'un demi-siècle après la mort d'Antoine, survenue le 13 juin 1231, presque au lendemain de sa canonisation, en raison de l'abondance des pèlerins venant aux grottes , vers 1340, les franciscains construisirent un « hospitium au dessus des grottes, qui est une sorte d'ermitage pour trois ou quatres frères, afin d'y assurer le service aux fidèles , l'on construisit aussi en souvenir de l'apparition de la Sainte Vierge, une église dans laquelle on a reproduit en statue la Vierge telle qu'Antoine l'avait vue et qui est dédié à Notre Dame de Bon Secours, puisqu'elle l'avait sauvé par son apparition d'une tentation. De nos jours , un accueil et des pèlerinages se font toujours sur les lieux antiques des grottes . Il y a quatres frères qui font un apostolat fervent , pour le sanctuaire et pour la ville de Brive.


« Saint Antoine de Padoue, le Saint de tout le monde », Ed. Bénédictines, page 44






Le Pain des Pauvres


Au XIXe siècle fut créée dans une arrière boutique de Toulon appartenant à Louise Bouffier ; l'œuvre du Pain des Pauvres, s'inspirant de Saint Antoine , qui connut une large diffusion dans le monde entier. A Padoue, elle s'occupe des personnes qui frappent à la porte de la Basilique, et permet aux pauvres de faire leur courses, elle envoie 100 kg de pain par jour au « Piccolo Cottolengo » ,(une institution créée à l'image de celle fondée par Saint Benoit Joseph Cottolengo à Turin en 1828) qui acceuille les handicapés près de Padoue et distribue des colis alimentaires, du charbon et du bois pour le chauffage.


Feu et Lumière n° 240, de juin 2005 « L'indémodable Saint Antoine de Padoue »

Petit témoignage personnel


Ma grand-mère m'a souvent vanté les mérites de Saint Antoine et son éfficacité à retrouver les choses que l'on perd. Etant sous curatele, il y a quelques temps, j'allais retirer les sous , en sortant les chiens. Et voilà que j'égare tout l'argent de la semaine que m'avait envoyé ma curatelle ! Je prie donc Saint Antoine pour lequel j'avais déjà quelque dévotion en le suppliant de m'aider a retrouver cet argent, si nécéssaire pour pouvoir manger, en prétextant que mes pauvres chiens ne pourraient pas manger autrement. Et bien ! j'ai retrouvé l'argent dans sa totalité, dans plusieurs endroits différents, et en plus dans des zones de passage ! Les billets étaient tombés de ma poche, mais personne ne l'avait ramassé, dans un quartier où il y a restaurants et bars !!! Je remercie Saint Antoine et ne cesse de témoigner de son éfficacité, de sa puissance . Ma dévotion à Saint Antoine depuis cet événement a bien augmenté, de plus en bon franciscain que j'éssaie d'être, il me conduit dans la voie de pauvreté évangélique avec Saint François, mon Saint Patron et mon maître spirituel

Franck Monvoisin


Bibliographie


L'excellent « Saint Antoine de Padoue, le Saint de tout le monde » aux Editions Bénédictines,

Duquel ce dossier est largement inspiré

« La Vie des Saints », de l'Abbé L. Jaud, aux Editions Mame , de 1950 , pour la biographie de Saint Antoine en début de dossier

« Feu et Lumière », N° 240 de juin 2005 avec un dossier très complet « l'indémodable Saint Antoine de Padoue » , pour le texte sur Saint Antoine qui retrouve les choses perdues , et pour le pain des pauvres


Autres livres et divers


« Une parole Evangélique », choix de sermons de Saint Antoine de Padoue , traduits et présentés par Valentin Strappazzon, aux Edtions Fransciscaines , très complet et idéal pour se plonger dans la spiritualité du Docteur de l'Eglise qu'est Saint Antoine de Padoue.

« Saint Antoine de Padoue, sa vie , son secret »,aux Editions du Chalet, collection « Visages d'Eglise ».

« Petite vie de Saint Antoine de Padoue, de Valentin Strappazzon , aux Editions Desclée de Brouwer .

« Prier 15 jours avec Saint Antoine de Padoue », de Valentin Srapazzon aux Ed. Nouvelle Cité.

Le journal mensuel « Le Messager de Saint Antoine »

( Basilica del Santo, via Orto Botanico 11, I- 35 123 Padoue (Italie)

Le chapelet de Saint Antoine , a demander aux Edtions Résiac , BP 6 53150 Montsûrs.

 

Gallerie de photos et prières à Saint Antoine de Padoue,

cliquer sur les liens suivants:

http://imagessaintes.canalblog.com/archives/2007/11/11/6850739.html

http://imagessaintes.canalblog.com/archives/2007/10/03/6418547.html

http://imagessaintes.canalblog.com/archives/2008/05/17/9214806.html

http://spiritualitechretienne.blog4ever.com/blog/lirarticle-83937-789445.html

 

Pour approfondir

 

Site du messager de Saint Antoine et de la Basilique de Padoue

www.saintantoine.org/portale/home.asp

 

Site des Grottes de Saint Antoine de Brive la Gaillarde

www.fratgsa.org

 

Dernière mise à jour de la page:  le 17 mai 2008

 



15/10/2007 2 Poster un commentaire

Liens

Voir les articles de la catégorie Saints Franciscains
Imprimer cet article